Coupes africaines : le Cameroun dans l’impasse, la Fécafoot écrit à la CAF

0
748
Seidou Mbombo Njoya, président par intérim de la FECAFOOT.

A un jour du délai fixé par la Confédération africaine de football (CAF), le Cameroun n’a toujours pas désigné les deux clubs qui vont le représenter aux prochaines coupes africaines. Le championnat étant à l’arrêt.

La Confédération africaine de football (CAF) avait été claire. Les fédérations nationales ont jusqu’au 30 juin 2021 pour boucler leur saison respective. Et, ainsi, faire enregistrer les clubs qui vont les représenter aux prochaines compétitions africaines. A 24 heures du jour j, le Cameroun est dans l’impasse.

Le championnat camerounais est à l’arrêt depuis la fin de la phase aller, il y a plus de deux mois. Les clubs exigent le versement de la dernière tranche de la subvention de l’Etat avant de retourner dans les stades. L’enveloppe s’élève à 560 millions de francs CFA (853 714 euros).

La Fédération camerounaise de football (Fécafoot), qui a hérité de l’organisation du championnat professionnel, tarde à trouver une solution. La non-participation du Cameroun à la Ligue des champions et à la Coupe de la CAF la saison prochaine lui serait fatale.

«Dans un contexte marqué par les conflits avec la Ligue de football professionnel, à qui elle a retiré l’organisation des championnats d’élite, la Fécafoot n’a pas droit à l’erreur. Pour le gouvernement, il n’est pas envisageable que le pays qui va abriter la CAN 2021 n’ait aucun club en Coupes africaines», avertit un employé du ministère camerounais des Sports.

La Fécafoot écrit à la CAF

Pour sauver la mise, l’instance nationale est en mode calcul. Deux scénarii sont envisagés. Le premier consiste à enregistrer les deux leaders des différents groupes du championnat de première division en cours : Fovu de Baham en Coupe de la CAF et Coton Sport de Garoua en Ligue des champions.

«Ce scénario a longtemps constitué notre plan A, confirme un cadre du secrétariat général de la Fécafoot. Il était question d’enregistrer au préalable tous les clubs, puis de discuter avec eux dans le but de les convaincre de faire passer le premier de chacune des deux poules du championnat.»

Mais les données ont changé et un deuxième scénario a vu le jour. Celui-ci a consisté à écrire à la CAF pour demander une dérogation, le temps que le championnat reprenne et aille jusqu’à son terme. «La Fédération a demandé une dérogation qu’elle va probablement obtenir, poursuit notre informateur. Le président de la Fécafoot en tant que 4e vice-président de la CAF,  sait plus ou moins que cette dérogation sera accordée. D’autant plus que 20 pays se trouvent dans la situation du Cameroun. La CAF ne va certainement pas tous les exclure.»

Si la dérogation n’est pas accordée, apprend-t-on, la Fécafoot devrait revenir à son plan A, à savoir désigner les premiers des deux poules du championnat.

A Yaoundé, la capitale camerounaise, une réunion est annoncée ce lundi 28 juin entre le ministre des Sports et les présidents de club. Objectif : régler la question du paiement de la dernière tranche de la subvention de l’Etat, dont les fonds seraient déjà disponibles, d’après nos informations.

Source: sportnewsafrica.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici